06/05/2008

Rites de la Terre

Etant un (tout) petit cultivateur et éleveur, étant tout aussi attaché à la Terre dans son sens Sacré, je suis à la recherche des différents rites liés à l'agriculture et à l'élevage.

Si vous avez des renseignements, des légendes, des titres de livres, cela m'aiderait énormément dans cette recherche.

D'avance merci. 

 

17:33 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

06/03/2008

Et dire que çà me crevait les yeux...

Je suis Hier, Aujourd'hui et Demain.

Ca y est, il remet çà! Un petit coup de folie qui revient de temps en temps.

Non, non! Je suis bien Hier, ne fut-ce que génétiquement parlant, j'ai en moi les "codes sources" de mes ancêtres, parents, grands-parents, etc...chacun d'eux à laisser une marque sur ma spirale sacrée.

Je suis hier parce que, et je me réfère au texte de mon frère Sétanta, je voue un culte à la Terre, quand mes ancêtres sont morts, nous les avons inhumés et ces corps rendus à la Terre Mère ont été "démontés" en toutes sortes de particules que je retrouve dans une mouche, puis dans un oiseau et j'arrive à la fin à la tête de la chaîne alimentaire. Et qui est à la tête de la chaîne alimentaire ? Ben, moi, enfin nous! Et cela est vrai pour toute vie organique.
Je peux ainsi dire que si je suis aujourd'hui, c'est parce que hier était.

Indirectement, je porte en moi hier, aujourd'hui et aussi l'espoir de demain. Quand  à mon tour, je fermerai les yeux pour que continue la vie.

Le Paradis ne sera pas pour demain, en tous cas pas pour vous, le Paradis c'est Ici et Maintenant, dans le respect de la Vie, dans l'Amour, et nous devons tout faire pour que ce Paradis perdure pour demain, pour nos enfants, pour les enfants de nos enfants qui nous porteront à leurs tour.

Je sais aujourd'hui que j'ai été, que je suis et que je serai.

 

Pour terminer, je vais citer une phrase qui résume tout ce que j'ai écrit ci-dessus et dont je ne connais plus l'auteur:

" Les Arbres sont de l'Humus qui s'élancent vers le Ciel" et je rajouterai qu'il en est ainsi pour toutes formes de vie.

 

 

11:00 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/02/2008

Natif Eurindien

Après avoir lu Mario Mercier, même si cette notion m'était déjà fort bien apparue à l'esprit, voilà comment je me considère, un natif eurindien.  Rien à voir avec un égo surdimensionné pour essayer de me faire passer pour ce que je ne suis pas, non, non du tout, simplement une envie de relier mes pas à ceux de mes ancêtres, de relier les battements de mon coeur à ceux de la Terre Mère.

J'ai repris le sentier de mes ancêtres, les battements du Tambour Sacré "pulsionne" ma démarche, mes frères et mes soeur, un peu partout font de même, je ne suis plus seul! Chacun de ces sentiers, comme la toile tissée par l'araignée se croisent et se recoupent à l'infini.

Je coupe les ponts avec cette civilisation à laquelle je n'ai jamais appartenu, même forcé, j'ai toujours été réfractaire à celle-ci.

Je danse, chante, comme mes frères au son du tambour. Le Bleu, le Vert se mélangent en moi, et j'ai parfois l'impression de perdition, mais non mes pas m'ont amené à un mur sans retour qu'il faut passer, un lien que je devais casser, et symboliquement je le casse ce lien, je réfute ton matérialisme asservissant, je noue, lie, tisse, retourne la Terre, plonge mes mains en son sein, hume, grogne,...

Natif Eurindien, humain prenant en main sa destinée, prenant à coeur celle de la Terre Mère, humain prenant son frère, sa soeur par le bras en unissant leurs destinées.

Mots simplement posés sur une feuille blanche provenant de l'âme, du coeur, provenant du chant de l'Oiseau et du souffle du Vent 

16:32 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/02/2008

La Rouelle

Je tenais à vous faire part d'une naissance, et je me suis permis un copié/collé de ce faire-part qui est sur le site de Caillu (que vous trouvez en lien ci-dessous). 
 

Nous avons la fierté de vous présenter le nouveau bulletin des bosquets et clairières de la Fédération Druidique des Enfants de la Terre :

La Rouelle

“La rouelle un des symboles les plus universels du monde celtique. Il dit les fluctuations de la vie, le rythme des saisons, le cercle des Humains, la célébration de l’année.
Le Rouelle titre de notre bulletin. Nouveau bulletin, nouveau cycle , nouvel ordonnancement des choses.
Le vent froid de Samonios est passé par là, balayant quelques unes de nos certitudes, de nos repères.
A succédé la période la plus sombre, celle où plus rien ne semble possible , où tout semble enfoui à jamais dans la Terre gelée.
Puis vient Imbolc, lumière blanche des aurores. Une Lumière nouvelle , encore froide mais portant en elle le germe du devenir. Manifestant cela : ce modeste bulletin. Voici donc le numéro un de la Rouelle. Fidèle à ses racines et pourtant porteur de renouveau.

Bonne lecture à tous,
Eber”

Vous y découvrirez de nombreux articles et poèmes ! Cultes des pierres, archéologie, romans et réflexions sont au rendez-vous :o)

Vous pouvez la télécharger gratuitement en cliquant ici.

13:36 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/11/2007

Tuatha

J'attache énormément d'importance à la communauté sprirituelle, la tribu, la touta, la tuatha. L'idée que je m'en fais est une sorte de forêt avec des arbres dont les racines s'entremèlent ce qui les empêchent de se déraciner, et bien collés les uns aux autres, épaule contre épaule, ce qui en cas de vents violents évitent à chacun la cassure, ou la déstabilisation.

Cet esprit, je l'ai très fortement ressenti avec l'Odet ; communauté qui est mienne depuis quelques temps, avec mes frères et soeurs du Bosquet Altitona et aussi avec notre nouvelle clairière.

Cet esprit a aussi un sens d'acceuil, d'accompagnement. Une fois dans le groupe on ne se sent plus Un mais Des, chacun avec son potentiel offert à l'autre, les différences deviennent complémentarités. 

Je pense qu'il est essentiel, dans nos diversités spirituelles, dans nos démarches et recherches solitaires, d'avoir cet appui, ce poteau sur lequel venir se reposer quand le vent fait rage. 

 

17:37 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2007

Comment je suis devenu païen ?

Le suis-je devenu d'ailleurs ? Ne l'étais-je pas depuis le début, avant même le début ?

 J'ai eu un parcours semblable à beaucoup de gens, c'est à dire baptisé vite fait bien fait à la naissance, au ca où (!), avec des guides "spirituels" que je ne voyais que rarement et le plus souvent au nouvel an pour les étrennes.

J'ai depuis tout petit, été passionné par la nature, ramenait à la maison plumes, insectes, crânes, m'essayait à la baguette de coudrier...

A l'adolescence, j'ai rejeté toute forme de spiritualité en bloc. Ce n'est qu'une dizaine d'année plus tard, plus proche de la trentaine qu'autre chose, que je me suis mis en quête. Il manquait quelque chose à ma vie.

J'ai en premier lieu rencontré le Boudhisme, puis Gandhi, vint ensuite l'Hindouisme qui m'amena au chamanisme hindou et très vite au chamanisme amérindien.

Très vite une certitude est apparue en moi. Même si j'honore mes frères de la voie rouge, celle-ci n'est pas mienne. Il me manquait mes racines. C'est ainsi que ma voie a rencontré celle de l'Odet ; l'Ordre Druidique des Enfants de la Terre; dont l'enseignement porte essentiellement sur un travail avec son broggi, son pagus, Sa Terre.

Depuis, et je me devais de passer par là. Je suis apostasié, ce qui veut dire que j'ai renié ma foi envers ce Dieu qui m'a été imposé à coup de butoir parfois, à coup de bucher aussi. 

C'est aujourd'hui un grand plaisir et un profond hommage rendu à mes ancêtres de pouvoir faire les rituels en pleine forêt en suivant le fil des saisons. 

Voilà, très vite fait comment je suis devenu païen. 

 

 

 

 

19:44 Écrit par Lugus dans Chemin Sacré | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |