13/11/2007

Samonios 2007

Cette année, Samonios (Samhain), fête païenne, fête charnière entre la fin et le début de cycle, a pris une toute autre dimension pour moi.

Non pas que les Roues précédentes avaient été fêtées avec médiocrité, mais j'avais décidé de (re-)prendre à bras le corps mon broggi et de "travailler" le Sacré avec lui. Ma rencontre avec la Déesse Haina, contée un peu avant), y ayant joué un rôle important également.

Malgré le fait de rendre le culte avec la Clairière Haina aujourd'hui avec les autres Clairières de l'Odet aussi avant, j'ai toujours continué à faire un rituel en solitaire. C'est de celui-ci que je vais parler.

J'ai très fortement ressenti la présence de mes Ancêtres, l'appartenance à cette Terre, à ce clan, je ressentais mes racines plongeantes au fin fond du ventre de ma mère. Il y avait ce côté "primitif", premier, à la fois tendre et sauvage. La proximité (à quelques heures près) de la Lune noire y étant certainement pour quelque chose aussi.

J'ai honoré les Ancêtres pour ce don qu'il me font, la porte a ensuite été refermée. Un grand moment de "raccrochement" à la Terre-mère, Ana...Haina, médité, une fusion en quelque sorte.

Un moment d'une rare intensité!

J'ai déposé en elle mes craintes, ces obstacles qui m'empêchaient de dire, de faire, ces limites qu'on m'a appliquées telles des oeillères. J'ai aussi eu une pensée pour ces rêves, ces envies pour demain lovés bien au chaud dans le ventre de la mère en attendant le redoux.

Le rituel terminé, la nouvelle roue pouvait commencer.

 

 

16:14 Écrit par Lugus dans La Roue de l'Année | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.